Accès gratuit
Numéro
psychologie clinique
Numéro 48, 2019
Variations de l’humeur – l’affect dans la clinique contemporaine
Page(s) 16 - 28
DOI https://doi.org/10.1051/psyc/20194816
Publié en ligne 20 décembre 2019
  1. Aldao A., Nolen-Hoeksema S., Schweizer S. (2010) Emotion-regulation strategies across psychopathology : A meta-analytic review, Clinical Psychology Review 30, p. 217–237. [CrossRef] [PubMed] [Google Scholar]
  2. Berthoz S., Consoli S., Perez-Diaz F., et al. (1999) Alexithymia and anxiety : compounded relationships ? A psychometric study, European Psychiatry 14 (7), p. 372–378. [CrossRef] [Google Scholar]
  3. Berthoz S., Martinot J.L. (2003) Études neuropsychologiques et études en imagerie cérébrale dans l’alexithymie. In Corcos et Speranza (Eds), Psychopathologie de l’alexithymie, Paris, Dunod, pp. 205–219. [Google Scholar]
  4. Bruch H. (1962) Perceptual and conceptual disturbances in anorexia nervosa, Psychosomatic Medicine, 33, p. 135–144. [Google Scholar]
  5. Bruch H. (1973), Les yeux et le ventre. L’obèse, l’anorexique, Paris: Payot. [Google Scholar]
  6. Chemouni J. (2018) Otto Rank : affections somatiques et traumatisme de la naissance, Psychologie clinique, 45, p. 29–51. [CrossRef] [EDP Sciences] [Google Scholar]
  7. Cohrane C.E., Brewerton T.D., Wilson D.B., Hodges E.L. (1993) Alexithymia in eating disorders, International Journal of Eating Disorders, 14, p. 219–222. [CrossRef] [Google Scholar]
  8. Corcos M. (2000) Le Corps Absent. Approche psychosomatique des TCA, Paris: Dunod. [Google Scholar]
  9. Corcos M., Speranza M. (2003) Psychopathologie de l’alexithymie, Paris: Dunod. [Google Scholar]
  10. Corcos M., Pirlot G. (2011) L’alexithymie, Paris : Dunod. [Google Scholar]
  11. Dejours C. (2002) Technique psychanalytique et référence au corps érogène en psychosomatique, Revue française de psychosomatique, 21, p.119–131. [CrossRef] [Google Scholar]
  12. Duparc F. (1998) L’opératoire : entre clivage et forclusion, Revue française de psychanalyse, 62 (5), p. 1527–1534. [Google Scholar]
  13. El beze Rimasson D., Bouvet C., Hamdi H. (2017) La gestion des émotions et ses déficits, chez les personnes atteintes de douleur chronique : une revue systématique des études relatives à l’alexithymie, à l’intelligence émotionnelle, à la régulation émotionnelle et au coping, Psychologie française, 63, p. 51–72. [CrossRef] [Google Scholar]
  14. Fain M., Marty P. (1964) Perspective psychosomatique sur la fonction des fantasmes, Revue française de psychanalyse, 28, p. 609–622. [Google Scholar]
  15. Fédida P. (1977) L’obésité: le corps et ses remodèlements tectoniques au cours de la cure psychothérapeutique. In Corps du vide et espace de séance, Paris: J.-P. Delarge, pp. 291–306. [Google Scholar]
  16. Freud S. (1915) Le refoulement, in Métapsychologie, Paris: Gallimard, 1968. [Google Scholar]
  17. Freud S. (1920) Au-delà du principe de plaisir, in Essais de psychanalyse, Paris: Gallimard, 1968, p. 7–82. [Google Scholar]
  18. Freud S. (1977) Lettre à Groddeck datée du 5 Juin 1917. In Groddeck G., Ça et moi, Paris: Gallimard, p. 42. [Google Scholar]
  19. Freyberger H. (1977) Supportive psychotherapeutic techniques in primary and secondary alexithymia, Psychother. Psychosom., 28, p. 337–342. [CrossRef] [PubMed] [Google Scholar]
  20. Grangeard C. (2010) Vers une psychanalyse de l’obésité, La clinique lacanienne 18, 141–150. [CrossRef] [Google Scholar]
  21. Green A. (1993) Le travail du négatif, Paris: Éditions de Minuit. [Google Scholar]
  22. Jaeger P. (1998) Pensée opératoire et « dissociation psyché-soma » selon Winnicott, Revue française de psychanalyse, 62 (5), p. 1583–1590. [Google Scholar]
  23. Jimerson D.C., Wolfe B.E., Franko D.L., Covino N.A., Sifneos P.E. (1994) Alexithymia ratings in bulimia nervosa : clinical correlates, Psychosomatic Medicine, 56 (2), p. 90–93. [CrossRef] [PubMed] [Google Scholar]
  24. Lacan J. (1964) Le Séminaire, Livre XI, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse, Paris : Seuil, 1973. [Google Scholar]
  25. Lebrun J.P. (2001) L’effet psychosomatique : un essai d’impossibiliser l’impossible, Clinique lacanienne, 5, p. 135–155. [CrossRef] [Google Scholar]
  26. McDougall J. (1978) Le psychosoma et le psychanalyste, Plaidoyer pour une certaine anormalité, Paris: Gallimard, pp. 161–172. [Google Scholar]
  27. McDougall J. (1984) The « dis-affected » patient : Reflections on affect pathology, Psycho-analytic Quaterly, 53, p. 386–409. [Google Scholar]
  28. Margalit D., Ben Har L., Brill S., Vatine J.J. (2014) Complex regional pain syndrome, alexithymia, and psychological distress, Journal of Psychosomatic Research, 77, p. 273–277. [CrossRef] [PubMed] [Google Scholar]
  29. Marty P. (1991) Genèse des maladies graves et de gravité en psychosomatique, Revue française de psychosomatique, p. 5–22. [CrossRef] [Google Scholar]
  30. Marty P., de M’Uzan M. (1963) La pensée opératoire, Revue française de psychanalyse 27, 345–356. [Google Scholar]
  31. Marty P., de M’Uzan M., David C. (1963) L’investigation psychosomatique, Paris: PUF. [Google Scholar]
  32. de M’Uzan M. (1970) Affect et processus d’affectation, in De l’art à la mort, Paris: Gallimard, pp. 98–105. [Google Scholar]
  33. Nancy J.L. (1997) Hegel. L’inquiétude du négatif, Paris : Hachette. [Google Scholar]
  34. Nemiah J.C., Sifneos P.E. (1970) Psychosomatic illness : a problem of communication, Psychotherapy psychosomatics, 18, p. 145–160. [CrossRef] [Google Scholar]
  35. Parker J.D., Bagby R.M., Taylor G.J. (1991) Alexithymia and depression. Distinct or overlapping constructs ?, Comprehensive Psychiatry, 32, p. 387–394. [CrossRef] [PubMed] [Google Scholar]
  36. Sami-Ali (1987) Penser le somatique. Imaginaire et pathologie, Dunod, Paris. [Google Scholar]
  37. Sami-Ali (1990) Imaginaire et pathologie : une théorie de la psychosomatique, Revue française de psychanalyse, 3, p. 761–767. [Google Scholar]
  38. Sami-Ali (1998) Le rêve et l’affect. Une théorie du somatique, Paris : Dunod. [Google Scholar]
  39. Sifneos P.E. (1973), The prevalence of alexithymic characteristics in psychosomatic patients, Psychothérapy psychosomatic, 22, 225–262. [Google Scholar]
  40. Sifneos P.E. (1988) Alexithymia and its relationship to hemispheric specialization, affect, and creativity, Psychiatry Clinics of North America, 11 (3), p. 287–292. [CrossRef] [Google Scholar]
  41. Sifneos P.E. (1995) Psychosomatique, alexithymie et neuroscience, Revue française de psychosomatique, p. 27–35. [CrossRef] [Google Scholar]
  42. Smadja C. (1998) Le fonctionnement opératoire dans la pratique psychosomatique, Revue française de psychanalyse, 62 (5), p. 1367–1440. [Google Scholar]
  43. Smadja C. (2008) Les modèles psychanalytiques en psychosomatique, Paris : PUF. [CrossRef] [Google Scholar]
  44. Taylor G.J. (1990) La pensée opératoire et le concept d’alexithymie, Revue française de Psychanalyse, 3, p. 769–784. [Google Scholar]
  45. Taylor G.J., Bagby R.M., Parker J.D.A. (1997) Disorders of affect regulation. Alexithymia in medical and psychiatric illness, Cambridge University Press. [CrossRef] [Google Scholar]
  46. Valenstein A. (1964) Affects, reviviscence des émotions et prise de conscience en cours du processus psychanalytique, Revue française de Psychanalyse, 1, p. 93–112. [Google Scholar]
  47. Winnicott D.W. (1968) Clinical regression compared with defence organisation, in Psychotherapy in the designed therapeutic milieu, Little, Brown and Co. : Boston. [Google Scholar]
  48. Winnicott D.W. (1969) L’esprit et ses rapports avec le psyché-soma, De la pédiatrie à la psychaalyse, Payot, Paris, p. 66–79. [Google Scholar]

Les statistiques affichées correspondent au cumul d'une part des vues des résumés de l'article et d'autre part des vues et téléchargements de l'article plein-texte (PDF, Full-HTML, ePub... selon les formats disponibles) sur la platefome Vision4Press.

Les statistiques sont disponibles avec un délai de 48 à 96 heures et sont mises à jour quotidiennement en semaine.

Le chargement des statistiques peut être long.